Un grand terroir est un don de la Nature façonné par le travail de l’Homme.

Ecologie

Une Intervention Raisonnée Adaptée à Chaque Parcelle

Aujourd'hui, pour l'ensemble de ses pratiques culturales, le Château Carbonnieux dispose de la classification « agriculture raisonnée ».
Ce type de pratique implique que les insecticides, les désherbants, les acaricides chimiques sont proscrits et remplacés par des méthodes écologiques qui respectent la biodiversité et stimulent les défenses naturelles la vigne.
De plus le Château Carbonnieux est membre de la première association SME (Système de Management Environnemental) de Bordeaux, certifiée ISO 14001. L’ensemble du personnel du château Carbonnieux est engagé dans cette démarche qualité.

• Station météo installée au coeur du vignoble pour adpater les interventions selon le climat.
• Une parcelle en agriculture BIO servant de témoin pour progresser vers une agriculture plus « propre » dans le reste du vignoble.
• Surveillance permanente du vignoble afin de travailler chaque parcelle au plus proche de ces besoins spécifiques
• Travail du sol « à l'ancienne » pour supprimer les désherbants.
• Libération de phéromones pour créer une confusion sexuelle et supprimer les insecticides contre le vers de la grappe.
• Intervention estivale de saisonniers manuels pour des épamprages, effeuillages et vendanges vertes afin d’aérer la ramure de chaque cep et éviter naturellement les débuts de pourriture.
• Engrais uniquement naturels, organiques et minéraux, pour compenser ce que la plante a consommé durant son cycle végétatif...
• Mise en jachère fleurie des parcelles à replanter afin de maintenir la petite faune et en particulier les abeilles de la propriété. Jachère à base d’une sélection de plantes qui serviront également d’engrais naturels lors de leur décompisition au sol.
• Des bureaux à la vigne, la totalité des déchets produits par la propriété est recyclée.
• . . .

Géologie

Fruit d’un passé géologique riche, la croupe de graves garonnaises ou günziennes du Château Carbonnieux est peuplée de pieds de vigne depuis plus de sept siècles. Depuis plus de sept siècles, la vigne a enfoncé ses racines et façonné le sous-sol de ce domaine.

Un Héritage Géologique Riche

A la fin du Tertiaire et au Quaternaire, en plein soulèvement pyrénéen, la Garonne et ses affluents charrient le long de la rive gauche, du sud-est de Langon jusqu’à l’agglomération de Bordeaux, de grande quantités d’alluvions caillouteuses mêlées à des sables, limons et argiles.
Ces cailloux, appelés “graves”, vont se déposer sur les pentes du fleuve au cours des temps géologiques, en plusieurs niveaux de terrasses sur une largeur de 15 kilomètres environ.
Deux types de graves vont recouvrir les couches de sédiments calcaires: les graves pyrénéennes argilo-sableuses à la fin du tertiaire et les graves garonnaises du Günz à l’ère quaternaire. C’est elles qui donneront leur nom à cette région viticole du sud de Bordeaux.
Une croupe de grave unique
La morphologie particulière de la croupe constituant le terroir du Château Carbonnieux s’explique par l’action du ruissellement qui dépouilla le manteau de graves déposé au cours du Quaternaire sur quatre faces. Relativement épargné par l’érosion, un chapeau de graves massives occupe désormais la partie sommitale de cette terrasse de graves fortement érodée.
Le rebord de la terrasse de graves de Carbonnieux est constitué d’une ceinture de sols sablo-graveleux déplacés sous l’effet du ruissellement.
Originalité du domaine, une langue de sables des landes apportés par les vents est venue se plaquer au sud-ouest, sur le support calcaire.
La respiration hydrique de l’ensemble de la croupe et de ses annexes est assurée par la présence de nombreux axes de drainage. Grâce à ce drainage naturel des sols, le stress hydrique de la vigne nécessaire en période de maturation des baies est assuré.

Terroir

Un Point Haut en Plein Coeur de l’Appellation Pessac-Léognan

Le terroir du Château Carbonnieux est remarquable par sa morphologie et la diversité de ses sols.
Une étude de la résistivité des sols complétée par des examens pédologiques localisés a pu confirmer cette constatation . Ainsi, une nouvelle carte géologique de l’ensemble du domaine a pu être établie avec précision. La constitution variable des sols de Carbonnieux permet d’engendrer de multiples parcelles de terrain à la personnalité riche et complexe :
• argilo-graveleux
• graves (plus ou moins profondes, plus ou moins massives).
• argilo-calcaires,
• veine argileuse,
• veine calcaire,
• sablo-graveleux…

A Carbonnieux, chaque parcelle porte un nom qui signe son identité unique, chacune fait l’objet d’une attention et de soins personnalisés, adaptés à ses caractéristiques pédologiques, agrologiques et ampélographiques propres.

Un Terroir de Cru Classé en Blanc et en Rouge

Une telle assise géologique est un gage de richesse aromatique et d’ampleur pour les vins produits par ce cru de l’appellation Pessac-Léognan.
Grâce au potentiel exceptionnel de son terroir, en 1953 puis en 1959, lors du classement officiel des Grands Crus de Graves, le Château Carbonnieux s’est distingué à la fois pour ses vins blancs et ses vins rouges, (seuls 6 châteaux portent ce titre de cru classé à la fois en blanc et en rouge parmi les 9000 exploitations viticoles de la région bordelaise).
Aujourd’hui, le domaine de Carbonnieux représente 170 hectares de terres situées aux portes de Bordeaux. Les vignes, implantées depuis le XIIIème siècle, occupent aujourd’hui, 92 hectares d’un seul tenant autour du château, répartis presque également entre les cépages rouges et blancs.

Vignoble

119 Parcelles, 119 Personnalités

La sélection des cépages en fonction de la nature des sols fait partie intégrante de la culture vigneronne du Château Carbonnieux depuis des siècles.
L’implantation de chaque cépage rouge ou blanc est réfléchie pour que chaque plante s’épanouisse dans le sol où elle pourra puiser les éléments qui permettront de dévoiler sa plus grande finesse aromatique.

50 hectares dédiés aux cépages rouges :
• Le Cabernet Sauvignon (60%) exprime les terroirs de graves profondes et massives.
• Le Merlot (30%) se répartit entre les graves fines et les sols argileux.
• Le Cabernet Franc (7%) tout comme le Petit Verdot (3%) sont consacrés aux sols argilo-calcaires recouverts de graves fines.

42 hectares plantés en cépages blancs :
• Le Sauvignon Blanc (65%) domine sur les sols de graves profondes mais on le trouve aussi sur les graves fines des sols argilo-calcaires, ce choix permet d’amplifier l’expression aromatique du vin.
• Le Sémillon (35%) se cantonne aux sols argilo-calcaires qui délivreront la rondeur et le “gras” attendus dans ce cépage.